Dans mes affaires d’enfance

© Une indiscrétion

Dans mes affaires d’enfance, il y a des reliques de mes anciennes passions. Les chaussons de danse rabougris dont les semelles sentent encore la magnésie et les guêtres rose pâle toutes usées sous le pied. Une collection de timbres sur les chevaux soigneusement rangée dans un album idoine. Chaque timbre classé par pays, manipulé à la pince à épiler pour le fixer sous sa petite bande de papier calque. Il y a aussi un petit musée de trésors d’enfant, des petites boîtes en bois ou en fer recueillant mes dents de lait, mes premières boucles d’oreille en or, mes pendentifs en toc. De fausses fiches de bibliothèque glissées sous les couvertures de mes livres Castor Poche. Des carnets remplis de secrets, destinés à n’être lus que par les initiés. Un plan sans perspective ni échelle pour diriger les dits-initiés à la cachette du trésor : Au sommet de l’armoire à habits, à atteindre par les lits à étage. Mais ces meubles ont disparu, avec eux le trésor, ne restent que les souvenirs pastel de l’enfance.

Publicités

Une réponse sur « Dans mes affaires d’enfance »

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s