Dans mes carnets de voyage

© Une indiscrétion

Des années de vacances en France sont consignées dans mes carnets de voyage. Ou plutôt dans mes carnets de vacances. Car quand on est enfant, on ne voyage pas, on part en vacances. Aux quatre coins de la France, départ à l’aube, le coffre rempli du matériel de camping, la caravane accrochée à la voiture, les bruits des signofiles, droite, gauche, c’est bon, ça marche, départ sur les chapeaux de roues!

Dans mes carnets de vacances, dont les couvertures sont illustrées de phares colorés, de polaroids, de dessins naïfs, j’ai récolté les tickets de caisse du Leclerc, j’ai collé les plans des campings avec une croix à l’emplacement de la tente, j’y décris les menus dans le détail: roulé de porc à la broche sous l’auvent de la caravane, confit de magret de canard au restaurant.

Ce printemps, en partant aux États-Unis, j’ai emmené un carnet Moleskine dans mes bagages. Au cours du voyage, je me suis équipée de tout un arsenal: tampons encreurs pour les dates, néocolors pour dessiner le beau ou le mauvais temps, adhésif « I like it a lot » pour coller des petits papiers. Au final, il n’est pas si différent de mes carnets d’enfance : Les journées décrites dans un style télégramme, les bons plans au fond des pages avec un cœur pour les repérer, les cartes des restaurants scotchées pour ne pas oublier les adresses gourmandes.

Advertisements

4 thoughts on “Dans mes carnets de voyage

  1. Je trouve que c’est un sacré boulot de tenir un carnet de voyage mais on ne le regrette jamais.. J’ai tendance à tout oublier alors les photos et les notes remplacent ma mémoire à long terme!
    Ton blog tout neuf est super chouette, bonne continuation!

    • C’est clair, en rentrant le soir à l’hôtel ça me demande toujours un effort de rapporter ma journée, mais si j’attends rien que le lendemain, je mélange déjà les rues, les musées et les restaurants. Et puis, c’est sympa de pouvoir replonger dans ses carnets à la recherche de bonnes adresses à transmettre à des amis! Merci pour tes encouragements!

  2. Ah nostalgie quand tu nous tiens. J’ai l’odeur du roulé à la broche qui me chatouille les narines et le sourire au coin des lèvres en nous revoyant toutes les trois autour de la table de la caravane à remplir ces carnets de vacances avec passion! Bravo pour ton blog Gaëlle chérie, j’adore te lire et admirer tes photos (j’attends avec impatience un post sur le luthier de la rue du Général-Dufour!)

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s