Dans Pure Green

Pure Green

Pages Métier Passion, Pure Green n°1

Il y a quelques temps de cela, je suis tombée sur plusieurs articles (sur MarcelGreen ou sur Même pas mal!) qui lançaient le nouveau magazine bimensuel de presse féminine «Biomood». Aussitôt déniché au kiosque (j’ai dû tomber sur le seul exemplaire lausannois), je l’ai lu du début à la fin pendant mes trajets en train. C’est comme si je n’avais plus que le loisir de lire dans le train. Normal, ça m’en fait du temps, avec ma propension à embarquer dans des trains qui tombent en panne de courant, restent bloqués dans une tempête de neige ou s’arrêtent à 200 mètres de la gare. Sans parler de la gabegie de cette semaine, avec la combinaison gagnante changement d’horaires + neige + gel.

Bref, ça n’est pas le sujet, revenons à Biomood. Je l’ai beaucoup apprécié avec son petit format en papier recyclé, son apparence cosy et son ton sans prise de tête. Trucs beauté, recettes, invités, idées cadeaux, mode (un brin trop bobo), toutes les rubriques d’un magazine féminin y sont. Mais en version bio (même les encarts publicitaires). C’est bien différent du greenwashing de certains magazines qui tentent d’introduire une rubrique écolo à grand renfort de «100% vert, bio, nature», coincée entre la page sur les crèmes de jour pleines d’on ne sait quoi et le publireportage sur l’efficacité des serviettes hygiéniques Rania.

Et depuis, j’ai appris l’existence de Pure Green, qui en est également à sa première édition. Impossible de le trouver dans un kiosque lausannois, j’espérais pouvoir l’acheter en Alsace. Déconfiture lorsque dans un tabac, je demande au vendeur s’il n’aurait pas ce magazine. «Des merdes comme ça, j’en reçois un exemplaire et après j’en redemande plus». C’est sûr par contre, Moto Motard et Sanglier Passion, il en commande tous les mois 1000 exemplaires.

Tant pis, on peut feuilleter ce magazine sur le web ici. Plus pointu, un brin plus travaillé et esthétique, je suis tombée en amour devant la rubrique «Métier Passion». Des images magnifiques de l’atelier d’un artisan relieur. Gros plans sur des objets oubliés. Des mots simples qui disent tout de la beauté de sa profession. Voilà, c’est ça que je veux publier une fois sur ce blog! Alors, vous connaissez un endroit qui sent bon l’encre, le cuir ou le bois (le luthier de Genève, c’est noté)? Faites-le moi découvrir!

Advertisements

5 thoughts on “Dans Pure Green

  1. Ah oui, moi aussi j’ai vu ces magazines! (je travaille dans une librairie presse depuis deux mois) J’ai adoré Biomood, son côté à la fois “féminin sans prise de tête” mais 100% bio ou écolo, sans être pour autant donneur de leçons. Par contre, PureGreen, j’accroche moins. C’est sûr que le design est hyper chic et classe, mais je crois que je préfère l’aspect plus pratique et terre-à-terre de Biomood… (que j’achète maintenant systématiquement)(et que je recommande à chaque fois pour contrer un peu les 3kms de rayon de Moto Motard et Sanglier Passion….)

    Claire

    • C’est vrai que Pure Green c’est plus axé sur un certain esthétisme bobo chic, plus papier glacé…
      Une bonne nouvelle de savoir que les rayons vivent une petite révolution dans votre librairie :)

  2. Pingback: En décembre |

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s