En mai

Lausanne

© Une indiscrétion

Lausanne

© Une indiscrétion

Lausanne

© Une indiscrétion

Comment, déjà fin mai? Et quel joli mois de mai! Moi qui croyais être en février! Heureusement que je suis partie dix jours en Irlande, où, à la surprise générale, j’ai vu le soleil. Mieux encore, j’ai pris un coup de soleil!

Cela dit, le 1er mai, alors que je profitais du jour férié, je me suis promenée à Lausanne, emmagasinant de la vitamine D pour le reste de l’année. C’était visiblement le cas de toute la population qui se pressait sur les petits bouts de pelouse sous la cathédrale et des habitants qui laissaient entrer le printemps chez eux.

N’ayant plus le temps de faire le marché avec mon 100%, c’était un bonheur de pouvoir traîner à nouveau au milieu des étals. D’observer les marchands, d’écouter les musiciens de rues, d’avoir le coeur serré à la vue du vieux monsieur solitaire vendant des branches d’abricotiers sur son vélomoteur. J’en ai profité pour faire quelques emplettes, un pot de menthe et de basilic robustes, qui ont embaumé tous les magasins dans lesquels je me suis rendue cette après-midi-là (et par la suite la fenêtre de mon voisin du dessous, mais cela est une autre histoire. A noter: depuis la menthe n’a plus eu l’occasion de tomber du rebord d’aucune fenêtre vu le temps détestable).

J’ai pris un peu de retard pour poster ce billet, mais j’avais trouvé alors de l’ail des ours qui finit en pesto. Un régal reconduit avec succès au cours de ce mois de mai!

Ail des ours

© Une indiscrétion

Pour un bon pesto d’ail des ours:

100-200g de feuilles d’ail des ours

1 gousse d’ail

1 bon morceau de parmesan

1 poignée de pignons

1 jus d’un demi-citron

huile d’olive, sel, poivre

Couper menu menu les feuilles d’ail des ours, la gousse d’ail, les pignons. Râper le parmesan. Tout ça au robot ménager ou au mixer, et mieux encore à la main, surtout quand on a un commis de cuisine comme le mien ;)

Bien mélanger, ajouter l’huile d’olive, le jus de citron, le sel et le poivre selon convenance.

Servir sur une tranche de pain grillée, sur des pâtes fraîches, ou fourrer des pommes de terre entières au four en lieu et place de la traditionnelle crème acidulée aux herbes.

Yummi!

Advertisements

3 thoughts on “En mai

    • Je me demande si la saison de cueillette de feuilles d’ail des ours n’est pas terminée… à contrôler, car je ne suis pas spécialiste en la matière :)! j’ai achetée les miennes au marché il y a 3-4 semaine déja!

  1. Coucou Gaëlle, toujours un délice de te lire, pour les yeux, pour le coeur, pour l’âme et pour les papilles gustatives. Merci!
    Coucou Bleuemarie, mettez la recette dans un coin de votre mémoire et partez en chasse de l’ail des ours dès début ou mi-mars de l’année prochaine…et à la fin avril vous pourrez aussi ramasser ses boutons floraux pour les préparer comme des câpres…mais ça c’est une autre histoire ;-)
    Mam

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s