En Irlande

Irlande

© Une Indiscrétion

Il y a un mois déjà, j’étais en Irlande. Et contre tout pronostique, il faisait beau, déjouant les prévisions des mauvais pensants. Les côtes, les couleurs, les habitants, la nourriture, tout est à relever et je vous confie quelques bonnes adresses dans le cas où cette destination vous ferait de l’œil.

Contrairement à ce que ces conseils vous laissent croire, non, nous n’avons pas juste mangé et dormi, nous avons beaucoup roulé, fait quelques visites touristiques, mais surtout contemplé le paysage!

Attention, allergiques aux moquettes, s’abstenir de loger dans les B&B.

Attention bis, le full irish breakfast servi les matins vous tiendra jusqu’au soir, faites l’économie d’une dîner, mais prenez plusieurs kilos durant le voyage.

Attention ter, selon Airlingus, il est interdit de consommer votre propre alcool dans l’avion, prescription nulle sur le reste du territoire.

Attention quater, prévoir un GPS pour les routes, éviter de partir naïf sans atlas ni indications (sans le prêt de dernière minute d’un GPS, on tournerait encore autour de l’aéroport de Dublin, en travaux).

Jour 1: Belfast

Pour dormir, s’arrêter aux Sleepy Cedars (69, Cedar Avenue, Belfast), un Bed&Breakfast un peu aux abords du centre-ville, à 10 minutes en bus, dans un quartier tranquille. Aoife (c’est son prénom, ça ne veut pas dire merci en gaélique comme je l’avais supposé) est une jeune femme ouverte à la conversation (même d’ordre politico-religieuse) et accueillante.

Pour boire une bière, passer par la Commercial Court, jolie ruelle colorée.

Pour souper, Le Mourne Seafood Bar (24-26 Bank Street, Belfast), un brasserie moderne avec poissonnerie comme anti-chambre. Visiblement très couru, réservation obligatoire, à moins d’avoir une chance inouïe comme nous. Spécialités de fruits de mer et poisson apprêtés de façon moderne, service sympathique.

Jour 2: Belfast-Ballycastle

Pour dormir, le B&B Kenmara House (45, North Street, Ballycastle), une magnifique demeure perchée sur une colline, pelouse tirée à quatre épingles, vue superbe sur Rathlin Island et la côte. Ernie, le propriétaire vous touchera par sa gentillesse et ses conseils avisés, sans langue de bois.

Pour faire la côte d’Antrim, lui emprunter sa vieille carte géographique, le GPS ne valant rien selon lui. Difficile d’échapper aux touristes, mais visite de la Giant’s Causeway incontournable. Payer 6£ pour traverser le pont de corde de Carrick-a-Rede, c’est du vol selon Ernie, mais la promenade jusqu’au pont est revigorante et la traversée, 8 personnes max autorisées, vous permettra de voir la mer de 30 mètres de haut.

Pour souper, le Bushmills Inn (9, Dunluce Road, Busmills), une vieille auberge de goût, où vous pourrez boire un apéro dans des alcôves boisées devant un feu de cheminée avant d’être servi par une équipe jeune et efficace (en oubliant le verre de vin rouge renversé et le barman à l’accent incompréhensible). Nourriture semi-gastronomique.

Jour 3: Derry-Donegal

Derry sous le ciel gris ne m’inspire aucun conseil particulier, sinon de prendre le temps de passer par le Donegal dont elle est une des portes d’entrée. Pour un magnifique point de vue, même sous la brume, s’arrêter à Dunfanaghy, et prendre la petite route jusqu’à Horn Head, ou une autre falaise si un fermier bloque la route en essayant de récupérer deux porcs récalcitrants. Vue à couper le souffle.

La traversée du Donegal vous plonge dans une Irlande plus que rurale, reculée, tourbeuse, à la végétation rousse. Attention, la route devient vite longue car les côtes sont sinueuses.

Jour 4: Clifden

A mi-chemin pour le Connemara, s’arrêter à Westport, charmant petit village touristique (au bout du compte, les villages ont tous en commun une ou deux rues animées, aux façades colorées et bien tenues, avec des échoppes sympathiques). Manger une tarte à la pomme chez Chrystie’s Harvest, produits bio (hééé oui) pour bénéficier de bons conseils pour la route à suivre jusqu’à Clifden: passer par Louisburgh pour voir la plus belle route scénique d’Europe (parole de locaux). Parole vérifiée, la route vaut le coup, perdue au milieu de montagnes rousses, bordée de moutons, plongeant vers la baie de Killary. Entre Leenaun et Letterfrack, l’abbaye de Kilemore vaut une photographie.

Pour dormir, s’arrêter à Clifden, au Ben’s View B&B, chambre en palier, petit déjeuner servi dans de la porcelaine entouré de décoration kitsch qui a son charme, là-bas. Pancakes au déjeuner pour ceux qui n’en peuvent plus du full irish breakfast (donc moi).

Se promener dans Clifden, qui a l’avantage de relier ses deux rues principales en une balade infinie si vous n’arrivez pas à vous décider pour un restaurant. Pour les indécis, le Mitchell’s est un excellent restaurant de poissons et de fruits de mer, des plats de qualité dans des jolies salles.

Jour 5: Connemara-Galway

Pour les intrépides, promenade à cheval de 3 heures entre Cleggan et Omey Island, touristique, mais permet d’admirer les plages de sable blanc et les eaux turquoises de façon contemplative. Courbatures comprises.

Une courte marche dans le Connemara National Park permet d’avoir une belle vue sur la baie au-delà de Letterfrack.

Belle route dans le Connemara entre Clifden et Galway en passant par Ballyconneely, Roundstone et Spiddal. Plages de sable blanc et superbes couleurs, à Dog’s Bay près de Roundstone par exemple. Route perdue au milieu des lacs aux reflets d’un bleu intense.

Jour 6: Galway-Kenmare

Coup de coeur pour le village de Kenmare, à la rue principale regorgeant de jolies boutiques au bons produits, idéales pour préparer une pique-nique. Tour sur la Kenmare Bay sur le bateau d’un capitaine édenté, à la belle saison (ce qui n’était pas le cas), possibilité de voir des dauphins et des phoques.

Pour un souper cosy, le Horseshoe pub (3, Main Street, Kenmare), qui malgré son nom est un petit restaurant tranquille, à la carte modeste dont les plats se révèlent très bons et servis en portions généreuses.

Pour dormir, le Limestone Lodge (Gortamullen, Kenmare) installé dans une superbe maison en pierre apparente, à deux minutes du centre. Tenu par une adorable mère de famille, vue unique sur le jardin au petit déjeuner ;)

Jour 7: Kenmare-Cork

Randonnée dans le Killarney National Park autour du Mockross Lake, aucun dénivelé, idéal suite à une balade à cheval douloureuse, compter tout de même 4h pour le tour, sieste et pique-nique au soleil compris (coin sympa à côté du Old Weir Bridge).

Pour une nuit à Cork, préférable de réserver, ainsi que pour le restaurant, du moins en fin de semaine.

Jour 8: Cork-Dublin

Tourner dans l’English Market (Grand Parade, Cork), couvert, pour vous approvisionner en pique-nique: mousse de saumon du stand Frank Hederman succulente et autres étals alléchants.

Promenade à l’University College of Cork, et pause pique-nique sur un banc du Quadrangle, entouré d’honorables bâtiments en pierre.

Visite sympathique à la Midleton Distillery à travers les vieux entrepôts où se produisait le Jameson Whisky. Demander Colette comme guide, enthousiasme garanti.

Jour 9-10: Dublin

Profiter de manger des poissons et des fruits de mer dans les petits villages dans le reste de l’Irlande, la cuisine de Dublin est plus cosmopolite et moderne, donc perd en typicité.

Pour souper italien, Il Posto (10, St Stephens Green, Dublin), libanais au Cedar Tree (11, St Andrew’s Street, Dublin), classique au Tea Room du Clarence Hotel avec early bird menu.

Pour des déjeuners ou brunch en weekend, aller à l’Avoca Café (11-13 Suffolk Street, Dublin), meilleur full irish breakfast du voyage, porridge, granola, pancakes maison et assiettes qui débordent. Yummi! Décoration originale et mélange de locaux venant en famille ou travailler et de touristes curieux. Aux étages du dessous, le magasin Avoca (dont vous pouvez retrouver des boutiques dans plusieurs villes d’Irlande, dont une à Belfast), dont le produit de départ était la laine tissée, l’assortiment a évolué depuis et propose des accessoires de déco sympas.

Advertisements

One thought on “En Irlande

  1. Pingback: Au plafond |

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s