Sur une étagère

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Alors que je cherchais un moyen d’imprimer mes photographies sur un support un peu original, je suis tombée sur ce site. Pour ceux qui connaissent Instagram, Printstagram permet d’imprimer ses photos directement depuis son compte. Enfin bref, au détour d’une page, j’ai vu cet objet, à mi-chemin entre le pot de fleur et le porte-photo.

Calendar-Printstagram

Printstagram

J’ai eu envie de le reproduire chez moi pour décorer une étagère.

DIY porte-photo-fleur (largement inspiré par Printstagram)

2 kg de plâtre de modelage
petit pot (p.ex. Casa au rayon apéro)
plante grasse
scotch de peintre
carton
lime en métal
 

Créer un moule à la taille désiré à partir de feuilles de carton, selon les dimensions du pot choisi et des photos à exposer. Renforcer les angles et les parois extérieures avec du scotch de peintre. Découper un cercle de la taille du pot à fleur. Fixer ce dernier au moule de façon hermétique.

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Préparer le mélange de plâtre selon les instructions du fournisseur. Ne pas préparer les 2 kg en une fois, la quantité de plâtre utilisée dépendant de la taille du moule. En préparer une portion à la fois, verser dans le moule, puis en préparer une nouvelle en jaugeant la quantité finale nécessaire. Il se peut que le carton se gorge d’eau, ce qui ne devrait pas poser de problème si les côtés du moule sont bien renforcés avec le scotch.

Laisser sécher le plâtre dans son moule au moins 1 semaine.

Démouler (ou plutôt détacher les parois en carton). Le pot s’enlève très facilement de sa cavité. Il se peut que le carton soit attaché au plâtre (à moins qu’au départ vous ayez recouvert toutes les parois intérieures avec du scotch lisse). Avec une lime de bricolage en métal, frotter le plâtre, le carton va alors se décoller en pelant. Lors du moulage, le carton se sera peut-être déformé à certains endroits, rendant certains angles ou arêtes courbés. Limer jusqu’à obtenir les angles désirés (cette étape est la plus longue, mieux vaut travailler à l’extérieur, au-dessus d’une poubelle, le plâtre limé se déposant en une poussière fine).

Et voilà, rempoter une petite plante grasse dans le pot, choisir une photo colorée et le tour est joué.

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

La photo exposée n’est pas de moi, mais du photographe Philippe Cap. A Noël, j’ai eu la chance de recevoir un abonnement de six mois à KitchenTrotter, un concept sympa de kit cuisine en abonnement. L’idée est de recevoir à domicile un kit mensuel dont le contenu (des ingrédients de cuisine insolites) permet de réaliser un menu complet d’un pays surprise. Pour les amateurs de cuisine du monde, allez y faire un détour, l’idée est vraiment sympa, et mon premier kit est justement arrivé avec une sélection d’instantanés d’Inde et d’Ailleurs de Philippe Cap.

Advertisements

5 thoughts on “Sur une étagère

  1. Pingback: Avant Noël – Partie 1 |

  2. Pingback: Au mur |

  3. Pingback: Au plafond |

  4. Pingback: Dans mon nouvel appartement |

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s