En été 2014

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Il a fallu s’exiler pour trouver quelques rayons de soleil cet été. Trois destinations m’ont permis de faire le plein de vitamine D, de saveurs du sud, du chant des cigales et de jolies vues. Voici quelques souvenirs et adresses à retenir pour l’été prochain!

Au Tessin

  • Une randonnée à couper le souffle avec une vue imprenable sur l’Italie et le Tessin. Départ depuis le village de Brè, au-dessus de Lugano (accessible en voiture, mais mieux en bus par la ligne 12, ou en funiculaire). Suivre les indications pour le Monte Boglia. Panorama à déguster en pique-niquant au sommet des arêtes du Monte Boglia. Redescendre par l’Alpe Bolla avant de rejoindre Brè par des forêts de feuillus ombragées. La boucle dure environ 4h (sans entrainement physique particulier).

    © Une indiscrétion

    © Une indiscrétion

  • Prendre la route pour Carona, petit village niché au sud de Lugano pour un excellent souper dans un grotto. Entouré des jardins de l’hôtel Villa Carona se trouve le restaurant La Sosta. Menu à prendre sous le parfum de la glycine, mention spéciale à la burrata servie avec des tomates confites en entrée.
© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

En France

  • Se ressourcer dans la quiétude de la Villa Mélodie d’Agay pour un séjour sur la Côte d’Azur à l’abri du bling-bling. Profiter du jardin méditerranéen: les orangers, les citronniers (dont vous dégusterez les confitures au déjeuner), le figuier, les palmiers, les eucalyptus et le bougainvillier, les plantes grasses, les lézards, les cigales et les chats.

    © Une indiscrétion

    © Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

  • Pause gourmande chez Calderon à St-Raphaël pour s’acheter des pâtisseries à déguster à l’ombre du cyprès pour un gouter délicat.

    © Une indiscrétion

    © Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

En Italie

  • Sur la Côte Ligure, découvrir les villages au nord et au sud des très courues Cinque Terre. Portovenere au sud offre une jolie alternative. Parcourir la rue piétonne au centre du village. Y déguster un petit sachet de friture de poissons, sauge et courgettes en se baladant entre les échoppes d’articles en bois d’olivier, de bijoux fantaisie et de glaciers.
© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

  • Souper à Camogli, à l’Ostaia da ö Sigù, sur la promenade du bord de mer. Le soir, les maisons sont joliment serties de guirlandes lumineuses, on se croirait presque à Noël en plein été. La carte propose tout ce qu’offre de meilleur la mer et les spécialités de Gênes, avec une pointe d’ambition, sans être prétentieuse. Une attention est portée au détail, à la décoration, sans tomber dans le kitsch, le service est plus qu’accueillant. On est conquis par l’assiette Misto Mare Sigù: tartare, carpaccio de poissons, crevettes et langoustes.
  • Arrêt obligé dans n’importe quel marché de la région pour ramener de la burrata, de la buffala, de la ricotta, du parmigiano reggiano, du pesto genovese, de la crème de rucola et des trofie pour faire durer l’Italie quelques jours chez soi.
Zoagli

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Advertisements

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s