En décembre 2014

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

«Au cœur de chaque hiver, palpite un printemps,
et derrière le voile de chaque nuit se trouve un matin radieux.»

Khalil Gibran

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

En décembre, je compte les jours jusqu’au vingt-et-un, en attendant des heures plus longues. Pour contrer la bise, on dégaine les crèmes de potimarron, les thé des mages, le vin chaud et les journées cocooning. Il y a des années que je n’avais plus fait de calendrier de l’avent, mais quitte à décompter correctement les jours, autant s’équiper correctement. Pour décorer l’appartement, je me suis donc inspirée de ce calendrier sur le blog A beautiful mess. J’ai découpé un des nombreux cartons de livraison de nos meubles, l’ai peint en noir. Pour créer le sapin, planter des petits clous et les relier à l’aide d’une ficelle blanche. J’avais fait imprimer vingt-cinq photos souvenirs derrière lesquelles j’ai inscrit les jours de décembre à l’aide de tampons encreur.

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Comme nous en étions encore à recevoir nos meubles au mois de décembre, je n’ai pas poussé extrêmement loin le concept de décoration hivernale. Il y a déjà des guirlandes qui brillent dans toutes les rues depuis novembre, alors chez nous, c’est le minimum pour ne pas faire d’indigestion. Quelques photos d’inspiration hivernale (faire imprimer ses photos instagram ici, par exemple), des bougies par-ci par-là et basta.

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Et pour s’occuper jusqu’à Noël, j’ai démarré la conception des cadeaux, dont les prototypes resteront sur mes étagères. Je me suis lancée dans la confection de petites coupelles à tout faire en terre glaise: pour y poser des bijoux ou des bougies, n’importe quoi tant que ça brille!

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

DIY coupelles à tout faire

terre glaire séchant à l’air (à la Coop Brico loisirs, p. ex.)

spray de peinture

toile de jute

couteau, bocaux, rouleau à pâtisserie, bols

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

  1. Faire une boule de la terre glaise et l’étendre finement (5 mm) à l’aide du rouleau à pâtisserie.
  2. Découper un cercle qui deviendra la coupelle elle-même, et découper un cercle plus petit pour le socle. S’aider d’un bocal pour découper un beau rond et le détourer avec un couteau ou un cutter.
  3. Coller le socle au milieu du disque de terre glaise. Avec un peu d’eau, faire adhérer et lisser avec ses doigts.
  4. Poser et presser la face intérieure du disque contre de la toile de jute afin d’imprimer un dessin de croisillons dans la terre.
  5. Poser la face intérieure du disque sur un bol à fond bombé afin d’infléchir une forme de coupelle.
  6. Laisser sécher selon les indications de la marque de terre glaise.
  7. Une fois bien sec, sprayer de la peinture à l’intérieur et l’extérieur de la coupelle avec les couleurs de votre choix.
  8. Et voilà, un vide-poche fait maison!
© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Advertisements

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s