Dans ma bibliothèque (2015)

romans, littérature américaine, lectures 2015, couvertures des romans 2015

© Une indiscrétion

Dalva, Jim Harrison ♥ / Haute plaine, Karla Kuban / Montana 1948, Larry Watson

Wild idea, Dan O’Brien / Lucy in the sky, Pete Fromm / Crazy horse, une vie de héros, Joseph Marshall

To kill a mockingbird, Harper Lee / Balistique, DW Wilson ♥ / Mes années grizzly, Doug Peacock ♥

Les belles choses que porte le ciel, Dinaw Mengestu / Retour à Little Wing, Nickolas Butler / Peindre, pêcher et laisser mourir, Peter Heller ♥

La colline des potences, Dorothy Marie Johnson / La dernière frontière, Howard Fast

Les O’Brien, Peter Behrens / La rivière des indiens, Jeffrey Lent ♥ / Lettres pour le monde sauvage, Wallace Stegner

2015 s’est achevé et j’ai entrepris, comme pour 2014, de faire le bilan de mes lectures, en ressortant de ma bibliothèque les romans de l’année dernière.

C’est sans surprise que ma monomaniaquerie s’est une fois encore affichée en contemplant les couvertures des romans lus en 2015. Grizzly, trophée, chapeau de cowboy, tipis, chevaux… non, je n’ai pas lu toute la collection des Lucky Luke, mais de la littérature américaine, encore et encore.

romans, littérature américaine, lectures 2015

© Une indiscrétion

J’ai donc imaginé une cartographie des lieux dans lesquels se déroulent les romans lus en 2015, exception faite de trois romans scandinaves qui n’apparaissent ni sur les extraits de premières de couverture ci-dessus, ni sur la carte; l’échelle pour représenter les États-Unis et les pays nordiques aurait fait perdre toute précision à mon travail de géographe :). Quelques romans s’aventurent en terres canadiennes, au Colorado, en Alabama, à Washington, au Wisconsin, au New Hampshire, en Oklahoma, mais la plupart se concentrent entre le Montana (beaucoup), le Nebraska, le Wyoming et les Dakotas.

Livingston, Montana

© Une indiscrétion

D’où me vient donc cette obsession pour la littérature américaine? Sans commencer une thérapie de canapé, je peux sans doute imaginer que mon enfance ait été marquée par quelques grands films. Et au milieu coule une rivière, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (roman et film), Danse avec les loups, Le dernier des Mohicans ont imprégné mon imaginaire d’espaces, de sauvagerie et de liberté. A 12 ans, j’avais lu également toute la série pour jeunes de Mary O’Hara sur la vie d’un ranch du Wyoming et de la jument sauvage Flicka. En allant contrôler dans la bibliothèque de ma chambre d’enfant, je vois que trois tomes sont encore rangés sur une des étagères. Si au fil du temps, ma sœur et moi nous sommes séparés d’un certain nombre de livres, je suis persuadée qu’il subsiste là les romans qui ont marqué notre enfance. Cet imaginaire m’a conduit à partir trois mois aux États-Unis, alors que je ne me suis jamais sentie particulièrement attirée par cette civilisation. Et de me retrouver en 2012 à travailler pendant trois semaines dans une ferme à Livingston, dans le Montana, là où a été tourné Et au milieu coule une rivière. Pour découvrir ou relire mes aventures américaines, je vous invite à vous rediriger vers mon blog dédié à ce voyage: LA – NYC via Arlee et Livingston, Montana.

photographies du Montana, USA

© Une indiscrétion

Et je vous avertis, le bilan des lectures 2016 risque fort d’afficher les mêmes couleurs au vu des six livres qui attendent en pile que je les commence après avoir retenus mon attention en librairie.

Advertisements

4 thoughts on “Dans ma bibliothèque (2015)

  1. Hello Gaëlle, J’ai toujours du plaisir à parcourir tes écrits. Ces temps-ci, surtout depuis que le temps a repris sa place dans mes jours, mes lectures reprennent vie. Je viens de terminer “La leçon indienne” sous forme d’entretiens avec Wallace Black Elk de Paco Rabanne. Joli moment de culture indienne loin des visions des visages pâles. Enfin j’ai aimé et je te le partage si tu ne connais encore pas. Un autre regard sur une culture proche de la Nature et sur le sens des choses.
    Passe une belle année remplie de mots, de textes et d’actions!
    BIZ
    Nicole

  2. Pingback: Dans ma bibliothèque (2016) |

  3. Pingback: Dans une cabane de trappeur |

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s