Dans ma salle de bain

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Vous avez vu le film Demain et vous vous questionnez sur les petits gestes quotidiens que vous pourriez faire pour préserver vous aussi la planète? Direction la salle de bain, changer ses habitudes cosmétiques, c’est bon pour notre santé et pour la planète. Je vous emmène faire un petit tour des produits faciles à faire soi-même et des découvertes qui m’économisent plusieurs centaines de francs (si, si!). Faire ses cosmétiques, c’est comme cuisiner, en plus facile: il suffit de maitriser le bain-marie pour produire la plupart des recettes basiques. Et le processus de remplacement de ses produits cosmétiques industriels peut se faire en douceur, le temps d’acheter les ingrédients de base qui composeront la plupart de vos produits. J’ai commencé par le baume pour les lèvres, il y a plusieurs années: tout au début de ce blog, je vous partageais la recette dans cet article. J’ai ensuite fabriqué ma crème pour le visage, puis fais un test pas concluant de crème pour le corps, suis partie aux USA avec un shampoing solide, qui a fondu en 6 douches, me suis découpée des lingettes démaquillantes dans du tissu polaire, les ai lavées plusieurs fois avant qu’elles peluchent. Bref, l’essentiel est d’oser, de faire des essais, de trouver la recette qui convient, les odeurs qui plaisent, de s’avouer flemmard sur certains points (le maquillage dans mon cas), et de revenir motivé au point d’abandonner totalement le shampoing (pas encore testé).

Il existe des sites spécialisés dans la cosmétique maison sur lesquels vous pouvez trouver recettes et ingrédients à commander (p.ex. Aroma-Zone). Avec de l’expérience, vous vous rendez compte qu’avec quelques huiles végétales et autres produits de base (p.ex. Olivem, émulsifiant à base d’huile d’olive), vous pouvez faire toute une gamme de cosmétique et vous éviter de commander la liste longue comme le bras qu’Aroma-Zone vous suggère pour chaque recette. La cire d’abeille peut être achetée en droguerie, les huiles essentielles également (à utiliser avec prudence), les huiles végétales en magasins bio, voire même en grande surface. Investissez dans de l’extrait de pépin de pamplemousse, qui servira de conservateur pour la plupart de vos cosmétiques et vous évite d’ajouter un conservateur non naturel. A ce jour, je n’ai jamais eu de problème de conservation avec mes crèmes et baumes que je conserve plusieurs mois. Mieux vaut cependant faire de petites quantités pour vos premières fois pour éviter toute mauvaise surprise de réaction cutanée.

Pour ce qui est du matériel, quelques bols en étain, une balance de cuisine graduée au gramme, un petit fouet et de l’eau bouillante pour stériliser vos contenants suffisent pour débuter dans la cosmétique maison.

  • Dans ma trousse de toilette écologique, je suis passée aux cosmétiques maison pour:

le baume pour les lèvres (voir recette à la cire d’abeille, à l’huile de noyau d’abricot/amande et au miel)

baume lèvre, recette, cosmétique naturel, maison, cire, abeille, miel, amande, abricot

© Une indiscrétion

la crème pour le visage

recette d’Aroma-Zone à l’avocat, simplifiée, pour 50ml:

11g d’huile végétale d’avocat (attention, odeur relativement forte, je suppose qu’une autre huile végétale peut la remplacer en fonction des préférences)

3g d’émulsifiant olivem

41g d’eau (les recettes conseillent toujours de l’eau minérale, j’ai toujours utilisé de l’eau du robinet personnellement)

15 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse

5 gouttes de fragrance ou d’huile essentielle

Faire fondre au bain-marie la phase huileuse (huile végétale et olivem) dans un petit bol et faire frémir l’eau séparément dans un autre bol au bain-marie.  Lorsque la phase huileuse est fondue et l’eau bouillante, verser doucement l’eau dans la phase huileuse en remuant énergétiquement avec un petit fouet. Agiter pendant 3 minutes pour émulsifier. Pour que l’émulsion prenne plus rapidement, mettre le bol dans un fond d’eau froide. Ajouter l’extrait de pépin de pamplemousse et la fragrance ou l’huile essentielle.

cosmétique naturel, maison, recette, avocat, olivem

© Une indiscrétion

la crème pour le corps

Suivre les conseils pas à pas de cette recette en utilisant les ingrédients suivants:

30g d’eau

30g de gel d’aloé vera

10g d’huile vierge de noix de coco (non représenté sur cette photo. Cette huile se présente sous une forme solidifiée)

7g d’huile végétale (jojoba, macadamia, amande douce, à choix)

7g d’olivem

15 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse

3 gouttes de fragrance

cosmétique naturel, recette, maison, crème, corps ,coco, jojoba, aloé

© Une indiscrétion

le démaquillant pour les yeux (avant d’abandonner tout produit pour une solution miracle,voir plus bas)

Huile d’amande douce (j’achète la mienne au rayon cuisine, en bio. Elle est moins chère qu’au rayon cosmétique et exempte de toute adjonction)

Eau de bleuet (se trouve à Manor entre autres ou en magasins bio)

Mélanger dans un flacon 50/50 d’huile et d’hydrolat. Ce démaquillant bi-phase doit être secoué avant chaque utilisation.

eau, bleuet, amande, huile, recette, démaquillant, cosmétique, naturel, maison

© Une indiscrétion

  • Pour les produits plus complexes à faire soi-même, je me suis tournée vers des marques naturelles:

pour le savon de douche Cocooning (produit suisse)

pour le shampoing solide Lamazuna (en cours de test, marque française, uniquement trois boutiques en Suisse)

cosmétique naturel, savon, douche, shampoing, lamzuna, cocooning

© Une indiscrétion

Chez Lamazuna, j’ai dernièrement acheté un coffret de lingettes démaquillantes en microfibre: il suffit d’utiliser ces lingettes avec de l’eau, leur tissu absorbant permet d’enlever le maquillage sans autre produit démaquillant! Je suis séduite par ces lingettes qui peuvent être lavées 300 fois en machine. J’en utilise une par semaine que je nettoie tous les soirs au savon et à l’eau claire pour éliminer les traces de mascara. Magique!

lamazuna, disque, démaquillant

© Une indiscrétion

Et pendant que nous sommes à la salle de bain, j’invite les femmes à se renseigner sur la coupelle menstruelle (plusieurs marques sur le marché, et maintenant disponibles en pharmacie), qui permet des économies financières (pour ma part, je dirai  à la louche 500.- en 5 ans) et une préservation de l’environnement en évitant une utilisation de ressources premières et une élimination de déchets hygiéniques problématique. Un objet de la vie intime féminine à faire connaître beaucoup plus largement!

 

Advertisements

2 thoughts on “Dans ma salle de bain

  1. I wiⅼl right away cluіtch your rsѕ feed as I can’t find your email subscription hyperlink or e-newsletter service.
    Do you’ve any? Please allow me realize so that I may just subscribe.
    Thanks.

    • Hey Will,
      If you navigate with a computer, you’ll find a section to suscribe to my blog by email just above my instagram feed in the right column. If you navigate with a smartphone, you’ll find it at the end of the page, also just above the instagram feed.

      thanks for your visit!

      Gaëlle

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s