En roadtrip américain II

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, america

© Une indiscrétion

Carnet de bord de la 2ème étape de notre roadtrip américain, entre South et Capitale: Charleston – Savannah – Washington DC

Retrouvez la 1ère étape ici

03.09.2016
Réveil sous un ciel éclatant, plus de trace d’Hermine, mis à part l’enseigne de l’auberge arrachée posée près d’une poubelle. Déambulation dans les quartiers de Charleston, les demeures antebellum bien entretenues ou tombant en désuétude, les larges arbres ombrageant les rues encore éclairées aux lampes à gaz. Nous quittons la ville et nous enfonçons dans Francis Marion National Forest pour un tour en kayak entre les cyprès immergés. Pas un bruit n’atteint le cœur de la rivière si ce n’est celui de nos pagayes qui vient perturber libellules, serpent et alligator.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

04.09.2016
Nous suivons la côte de la Caroline du Sud, les étendues de marais et d’herbe verdoyante s’étirent de chaque côté de la route. Des Rednecks lancent des fils de pêche au-dessus des ponts ou fouillent la vase, enfoncés jusqu’aux genoux. Nous roulons sous des voutes de vieux chênes desquels pend de la mousse espagnole, et visitons une ruine d’église, le tout auréolé d’une ambiance très sudiste. Nous passons l’après-midi à Hunting Island, assaillis par des moustiques sous la forêt maritime qui nous mène à la plage. Un paysage apocalyptique nous accueille au bord de l’océan: des dégâts d’Hermine s’amoncellent le long de la lagune, mais la beauté du lieu est la plage, parsemée d’arbres morts, arrachés par l’érosion maritime, blanchis par le sel, pointant leurs racines au ciel et plongeant leur canopée dans le sable.
Savannah est illuminée par des cargos et des usines lorsque nous l’atteignons le soir et je ne distingue que la coupole dorée du City hall depuis la chambre d’hôtel, vaincue par la fatigue.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

05.09.2016
Labor Day, Savannah ne bouge pas sous le soleil de midi mis à part à l’ombre de ses squares arborés. Un rapide tour de son centre historique ne nous convainc pas d’y rester et nous mettons le cap sur Tybee Island. Au cœur des marais, nous dînons d’huîtres frites et de boulettes de farines de maïs frites (selon la recommandation bien connue des diététiciens: un repas frit par jour), sur un ponton, avec vue sur les barques de pêcheurs. La plage de sable blanc est prise d’assaut par les Américains qui profitent de leur jour férié. Le sable fin colle à la peau, s’inscruste entre les pages de mon livre, le vent ébouriffe les mouettes curieuses et les pélicans piquent inlassablement du bec dans l’océan. Au coucher du soleil, ils remontent en file vers le littoral, silhouettes de ptérodactyle dans l’atmosphère pastel.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

06.09.2016
Visite de la Wormsloe Plantation: nous passons et repassons sous la plus longue allée de chênes du monde, la mousse espagnole comme des rideaux effilochés accrochés aux branches. Wormsloe Plantation fut la propriété d’un des premiers colons anglais de Géorgie, sur laquelle des traces d’amérindiens indiquent qu’ils y pratiquaient déjà la pêche à l’huître il y a 4000 ans. La propriété est entourée de marais, jadis des rivières, où ondulent de longues herbes vertes, dorées en automne, conférant au paysage un air de savane.
Le Labor Day passé, nous retournons à la plage, à Hilton Head Island, où rougissent sur leur chaise longue quelques retraités.
A l’heure du coucher du soleil, la vue sur Savannah l’industrielle, ses cargos et sa rivière, se fait plus douce, et on y trouverait même un charme particulier. Dans Forsyth Park, les sportifs se défoulent dans la fraîcheur relative de l’air du soir, tennismen blancs d’un côté, basketmen noirs de l’autre. Ambiance sudiste.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

07.09.2016
Dernier réveil en Géorgie. Fin du Roadtrip à proprement parlé. Nous déposons notre voiture de location à l’aéroport local, la carrosserie ternie de nos 38 heures de route et des 1500 miles avalés. Arrivée à Washington DC dans une ambiance caniculaire. La Maison Blanche imperturbable derrière les barrières de sécurité, le Washington Monument, obélisque interminable dans le ciel orageux, le Lincoln Memorial imposant de blancheur. Nous marchons sur le Mall, trempés par l’orage: des barrières délimitent les périmètres sécurisés, d’autres les pelouses en réfection, des travaux cachent en partie le Capitol. Le Downtown est monotone, des bâtiments monobloc qui se suivent, posés entre les rues chiffrées à la verticale et alphabétiques à l’horizontale. Les rues et les squares sont occupés par des SDF, couchés sur les bancs, cachés sous les échafaudages, appuyés sur les parvis d’églises.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

08.09.2016
Finalement un vrai jus d’orange et des fruits frais à déjeuner. Nous filons à nouveau vers le Mall, et passons devant les différents musées du Smithsonian Institute. Une manifestation fait vibrer les pelouses de discours scandés au mégaphone, les gens ont apporté leur siège de camping et font la queue aux foodtrucks pour s’acheter des corndogs. Nous entrons dans le grand édifice qui abrite le Musée national des Indiens d’Amérique. La visite nous emmène graduellement des premiers traités signés entre colons et Amérindiens aux plus de 300 papiers bafoués et à la résolution quasi-aboutie du “problème indien” par le gouvernement des États-Unis. J’y retrouve les faits historiques lus dans certains romans; les photographies sont perturbantes, violentes, nous laissent songeurs. On continue néanmoins notre séjour au Smithsonian en nous rendant au Musée d’histoire naturelle pour y visionner un film hommage aux 100 ans des parcs nationaux. La voix off de Robert Redford nous emmène aux quatre coins du pays: il y a matière à revenir.
Le moindre pas à l’extérieur relève de la torture, le soleil tape dur sur le mall, l’arrosage automatique des pelouses s’arrête à notre approche. La chambre d’hôtel et le restaurant sont nos refuges climatisés, la migraine, le revers de la médaille.

roadtrip, usa, souvenirs, récit, voyage, amerique

© Une indiscrétion

09.09.2016
Matinée à Georgetown, version américaine de Notting Hill, petites maisons colorées, shopping, boutiques de luxe… et les escaliers de L’Exorciste. Je continue ma marche à travers d’autres quartiers, aux mignonnes rangées de maisons, qui révèlent une facette différente du Downtown et de ses bâtiments d’affaire, architecturalement monotones. Dans Capitol Hill, je croise des résidents qui promènent leur chien, je traverse des squares occupés par des enfants qui sortent de l’école, ça sent davantage la vie qu’au centre-ville. Je m’arrête à la Bibliothèque du Congrès, admire un des trois exemplaires de la bible de Gutenberg, la salle de lecture, les plafonds magnifiques, les peintures minutieuses. Je fais un crochet par Union Station, flâne dans le grand hall en observant les voyageurs perdus, puis oblique vers la Galerie Nationale d’art pour admirer quelques chefs d’œuvre, l’autoportrait de van Gogh, la Cathédrale de Rouen de Monet et surtout les portraits d’Amérindiens de George Catlin, pour faire suite à la visite du musée d’hier. La journée et le voyage se termine sous la même chaleur. Le lendemain, nous décollons au coucher du soleil, atterrissons à son lever, retrouvons par la fenêtre du train la Suisse.

Dans le cas peu probable où vous passez par la Virginie, la Caroline du Nord ou la Caroline du Sud, voici quelques adresses qui nous ont plus plu que d’autres:

  • Le vaste et confortable hébergement d’A Tailor’s Lodging à Abingdon, chez Rick et Susan
  • The Market Place pour des pâtes fraiches délicieuses et des ingrédients locaux, The Admiral pour souper dans une ambiance tamisée et goûter à la peau de poulet frite, et The Gourmet Chip Company pour un sandwich original et des chips maison à emporter dans les Smoky Mountains, à Asheville
  • The Grocery à Charleston, pour goûter à la cuisine du Sud finement apprêtée tout en gardant un esprit grand-maman
  • Mintwood, des assaisonnements réussis dans une salle de restaurant jeune, Zaytinya pour changer un peu de la cuisine américaine par de la méditerranéenne

et des activités réussies:

  • la Virginia Creeper Trail, départ en shuttle d’Abingdon pour Whitetop Station, et descente en vélo le long de cette ancienne voie ferrée (compter 3h pour la moitié du parcours)
  • Le McAfee Knob Trail, randonnée de 3h à la vue décoiffante
  • Découvrir Hunting Island, en marchant le long de la lagune pour déboucher sur une plage originale
  • Faire du kayak dans Francis Marion National Forest, moiteur et silence assurés
Advertisements

One thought on “En roadtrip américain II

  1. Pingback: dans le Southeast |

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s