Après le jardin II

© Une indiscrétion

Après les heures passées à désherber ce printemps et cet été, les bons soins et la liberté laissée à mon jardin, les récoltes font crouler ma cuisine sous les légumes, les courgettes et les côtes bettes, principalement. Mes plants de tomate n’ont pas été bien prolifiques mais suffisamment pour rajouter de la couleur dans nos repas.

© Une indiscrétion

Le seul dimanche entièrement libre de la saison a été mis à profit pour magnifier les produits du jardin. Un arbre fruitier, supposément un prunier, trône au milieu des parcelles et ses fruits, se rapprochant de la mirabelle, font ployer ses branches. Il ne respire pas la vigueur et la jeunesse et ses fruits n’en viennent pas de devenir mûrs. En passant sous ses branches lourdes l’autre soir, je me suis risquée à goûter un fruit, le moins gâté que je trouvais. Un œil fermé par l’acidité, l’autre mi-ouvert de circonspection, je me suis dit que c’était trop dommage de laisser pourrir ces fruits sans rien faire. Après avoir rassemblé un bocal de-ci de-là, je me suis mise à la confection de confiture de mirabelle à la verveine, alors que dans le four confisaient des tomates et derrière la fenêtre gonflait une pâte à pizza. Les odeurs se mélangeaient dans l’appartement et ça sentait la fin de l’été. Quelques heures plus tard, les couvercles des bocaux faisaient entendre le ploc du vide d’air, et on retournait avec impatience la tarte tatin tomates-sardines-courgettes dans une assiette pour découvrir sa face cachée.

© Une indiscrétion

Confiture de mirabelle à la verveine

Pour 1kg de mirabelle, 700g de sucre (à moitié sucre blanc, à moitié sucre gélifiant), 2 branches de verveine fraiche

Nettoyer, dénoyauter et couper les mirabelles en quatre. Les placer dans une casserole avec le sucre. Bien mélanger et ajouter les branches de verveine froissées. Amener à ébullition en remuant afin d’éviter que les mirabelles ou le sucre ne caramélisent. Baisser le feu et retirer les branches de verveine au bout de 10 minutes. Laisser cuire entre 20 à 30 minutes au total. Lorsque la confiture fait une goutte gélifiée au bout d’une spatule en bois, c’est prêt. Dans des bocaux préalablement ébouillantés et bien séchés, verser la confiture puis visser les couvercles tout de suite.

Tarte tatin de tomates, sardines et courgettes

10 tomates moyennes, de plusieurs couleurs pour plus d’effet

1 petite courgette

1 boîte de sardines entières

des herbes: thym, basilic ou romarin, 1 cuiller à café de sel, 1 cuiller à café de sucre, 2 cuiller à soupe d’huile d’olive, 2 gousses d’ail

Pour la pâte:

175 g de farine blanche

1 cuiller à café de sel

2 cuiller à soupe d’huile d’olive

1/2 paquet de levure sèche

125 ml d’eau tiède

Préparer la pâte à pizza à l’avance. Mélanger la farine, le sel, la levure puis ajouter l’huile d’olive dans un bol. Ajouter petit à petit l’eau tiède et remuer la pâte avec une cuiller en bois jusqu’à obtenir une boule qui se détache des parois du bol. Ajouter un peu de farine si besoin. Laisser reposer 1 heure dans un endroit chaud (derrière une fenêtre au soleil par exemple) en ayant recouvert le bol d’un linge humide.

Couper les tomates en deux, les placer sur une plaque de cuisson avec les 2 gousses d’ail émincées dans la longueur. Mélanger dans un petit bol, le sucre, le sel, les herbettes et l’huile d’olive. Badigeonner sur les tomates et l’ail. Faire confire au four pendant 30 minutes à 180 degrés.

Dans une plaque à gâteau, mettre une feuille de papier sulfurisé, poser les tomates confites, côté bombé contre le papier, parsemer les tranches d’ail. Au centre poser les filets de sardine (en ayant enlevé la colonne vertébrale). Recouvrir les tomates et les sardines d’une couche de tranches de courgette coupée à la mandoline. Saler, poivrer et épicer.

Étendre la pâte à pizza, d’un diamètre légèrement supérieur à celui de la plaque à gâteau. Recouvrir la plaque avec la pâte et ramener les bords à l’intérieur pour former la croûte. Percer le centre de la pâte afin de laisser échapper la vapeur. Badigeonner la pâte d’huile d’olive. Cuire pendant 25 minutes à 230 degrés.

© Une indiscrétion

Advertisements

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s