En Slovénie

© Une indiscrétion

Au départ, il y avait l’envie de partir à l’aventure, tente dans le coffre, pour découvrir la Slovénie et ses rivières à kayak. Au retour, il y a les souvenirs de belles vacances sous la pluie, et nos rêves de rivières émeraudes à réaliser une prochaine fois. Une semaine en Slovénie, à voyager de sa côte adriatique, coincée entre la Croatie et l’Italie, à ses campagnes vallonnées et jusqu’aux Alpes juliennes: un road-trip bien rempli, malgré la pluie qui a quelque peu contrecarré nos plans. Alors oui, la Slovénie, ce n’est pas l’île Maurice, malgré ses eaux émeraudes, et le dépaysement avec la Suisse n’est pas flagrant, mais ne dit-on pas que l’herbe est plus verte ailleurs?

© Une indiscrétion

Sur la côte, des oliviers en terrasse surplombent des anciennes salines et l’odeur des figuiers frappe les narines au bord de tous les chemins. Au coucher du soleil, Piran se laisse observer depuis ses murs d’enceinte. Il y a un petit goût de farniente et de dolce vita le long du lungomare de Piran, et malgré le côté touristique, le site vaut le coup d’œil.

© Une indiscrétion

A l’intérieur du pays, les pâturages verts sont parsemés de kozolec et de toplar, séchoirs à foin en bois ajouré, et granges surhaussées sur lesquelles le lierre et la vigne grimpent à l’assaut. Dans la vallée de la Krka ou de Bohinj, les villages ruraux sont joliment préservés, les champs recouverts de crocus. Sur les collines, des chapelles blanches pointent leur clocher sous les nuages et sont des repères illuminés quand la nuit tombe, à la recherche d’un village dans lequel s’arrêter.

© Une indiscrétion

Dans les Alpes juliennes, l’alpage de Velika Planina s’offre sur un plateau, après une montée à pied ou en télésiège, à l’abri des voitures et du bruit, accompagné par les troupeaux de vaches. Les installations de la station de ski ont un air suranné tout droit sorti de Twin Peaks. Le lever du soleil sur les habitations traditionnelles des bergers vaut toutes les journées pluvieuses des vacances.

© Une indiscrétion

Le parc national du Triglav regorge de merveilles: Bled, malgré la marée de touristes, les gorges de Vintgar, le lac de Bohinj, le col de Vršič et ses 24 virages en épingle et pavés à la montée, la rivière Soča surmontée d’une brume turquoise sous la pluie, la cascade de Kozjak approchée pieds nus dans l’eau froide, le sentier en pierres étant inondé.

© Une indiscrétion

Pour trouver plein de bons plans et conseils, le site de Slovénie secrète regorge d’informations pratiques.

Quelques adresses que nous avons aimées :

♥ Velika Planina, Koča Ojstrica : une cabane de berger tout confort, sauna et feu de bois et un accueil chaleureux par Rok

♥ Koseč, Turistična kmetija Kranjc : une jolie chambre en triplex avec petit déjeuner aux produits de la ferme

♥ Ljubljana, Pritličje : un bar bobo sur la place de l’Hôtel de ville

♥ Ljubljana, Ika : un des nombreux concept-stores des rues Ciril Metodov, Mestni et Stari, pour n’en citer qu’un

♥ Ljubljana, Vodnikov Hram : un restaurant rustique servant de la cuisine slovène traditionnelle et roborative, à côté d’une place dont l’horloge s’anime façon Place de la Palud aux heures pleines

♥ Ljubljana, Julija : autre restaurant sur la rue Stari à la carte slovène

 

 

Advertisements

4 thoughts on “En Slovénie

  1. Nous avons aussi séjourné dans le lodge Koca Ojtrica, magnifique vue et maison extrêmement confortable très « hygge » dans l’esprit et Rok est vraiment super cool !

Vous voulez être indiscret? Laissez un message!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s