Dans ma bibliothèque (2018)

© Une indiscrétion

Mon projet littéraire de 2018, c’était de relire tous les romans que j’avais particulièrement aimés ces dernières années… autant pour les bonnes résolutions. Je n’en ai relu qu’un seul, et pour le reste, me suis laissée séduire à chaque fois que j’ai passé le pas d’une librairie. Il m’est impossible de résister à l’appel d’une belle couverture ou d’un nom d’écrivain-e que je connais. Lire la suite

Dans ma bibliothèque (2017)

© Une indiscrétion

Depuis 2014, je m’efforce de garder une trace de mes lectures, en consignant dans une petit carnet les titres et les auteurs des romans que je lis chaque année, marquant mes préférés d’un cœur, au cas où cela intéresserait quelqu’un. Chaque début d’année, je cherche une façon de ressortir ces livres, pour vous en faire la liste et une petite mise en scène, pour le plaisir de tenir ces objets dans les mains. Histoire de les sortir une fois au moins après les avoir définitivement fermés, puisque  je conserve la plupart des romans dans ma bibliothèque… par nostalgie, matérialisme, optimisme exagéré à l’idée que je vais les relire? Autant je ne suis pas attachée à certaines choses, autant il m’est difficilement concevable de me séparer de ma collection de livres Nature Writing, ceux qui m’emmènent voyager dans l’Amérique de l’ouest, à la recherche des grizzlis ou des bisons dans le Montana, des premiers trappistes, du grand lac Michigan, d’histoires d’indiens aux quatre coins des états américains. Lire la suite

Dans ma bibliothèque (2016)

 

© Une indiscrétion

© Une indiscrétion

Après avoir constaté avec regret que je ne gardais pas de souvenir de toutes les lectures et romans de mon enfance, adolescence et vie adulte, je me suis mise à consigner ces titres dans un petit carnet depuis 3 ans (rétrospectives de 2014 et 2015 à relire). Lire la suite

Dans ma bibliothèque (2014)

Into the wild, krakauer, Ken Kesey, et j'ai quelquefois comme une grande idée, romans

© Une indiscrétion

Il y a une année, en prévision d’un long trajet qui m’attendait, pour je ne sais plus quelle destination, j’avais fait un rapide saut à la librairie la plus proche pour m’acheter un livre. Une fois installée dans le train, et au bout d’une vingtaine de pages, je me suis rendue compte que les nouvelles que je lisais avait un goût de déjà vu. J’avais acheté un recueil que j’avais probablement déjà lu auparavant, bien que ni la couverture ni le titre ne m’ait rappelé quoi que ce soit. J’en suis venu à me demander combien de romans m’étaient passés entre les mains durant mon existence. Une centaine, plusieurs centaines, mille ? Lire la suite