En Bretagne

© Une indiscrétion

Je gardais de la Bretagne des souvenirs d’enfance, le goût des crêpes, les cocottes débordant de coquilles de moules, des airs de cornemuse sous l’orage, la colonie de crabes que ma sœur et moi élevions avec amour, une tente qui laisse filtrer la pluie, le mal de mer sur les bateaux qui nous emmenaient voir des macareux moine, un grand rocher de granite rose en forme de sorcière, le dégoût face à une assiette de fruits de mer de mon père, mon k-way collé au visage à la pointe du Raz. Lire la suite

Advertisements

à Nantes

© Une indiscrétion

Première étape de nos vacances, Nantes m’a laissé un goût de reviens-y: l’offre culturelle et touristique y est tellement large que deux jours n’étaient pas suffisants. La mise en valeur des richesses patrimoniales, culturelles, mais également des innovations artistiques, apparait aux promeneurs d’une façon instinctive, déconcertante, efficace. Lire la suite

à la Fouly

© Une indiscrétion

J’ai passé la plupart de mes vacances d’hiver et de Carnaval à la Fouly, au chalet familial. C’est là que j’ai appris à skier, petite station familiale depuis laquelle nous pouvions rentrer en ski à travers les prés et les chalets pour manger une fondue à midi. C’est là que nous descendions les chemins glacés en luge à la belle étoile, ma sœur, ma cousine, ma grand-mère et moi. C’est là que j’ai dévié des ruisseaux, défait les barrages des autres enfants, construit des cabanes en forêt durant les fêtes de famille.

Je vous décrivais le chalet ici, avec nostalgie et amour, petit havre de paix regorgeant de souvenirs d’antan. Lire la suite

En Slovénie

© Une indiscrétion

Au départ, il y avait l’envie de partir à l’aventure, tente dans le coffre, pour découvrir la Slovénie et ses rivières à kayak. Au retour, il y a les souvenirs de belles vacances sous la pluie, et nos rêves de rivières émeraudes à réaliser une prochaine fois. Lire la suite